D.I.Y

3 idées de D.I.Y pour réutiliser tes pots en verre

Salut !

Comme tu as pu le lire dans le titre, aujourd’hui, je vais te présenter 3 idées de D.I.Y assez simples à réaliser pour réutiliser les pots en verre qui peuvent s’accumuler chez toi.

Pour ces D.I.Y, les matériaux utilisés sont des matériaux relativement peu coûteux et que tu peux même sûrement déjà retrouver dans tes placards.

D.I.Y # 1 : Le pot recouvert de corde de jute

Pour ce premier D.I.Y, tu vas simplement avoir besoin d’une corde de jute et de colle forte afin de fixer la corde à ton pot. Si jamais tu n’as pas de corde de jute, j’imagine que de la laine épaisse peut également très bien faire le boulot. Le principe de ce D.I.Y est très simple, c’est de venir enrouler la corde autour de ton pot et de venir mettre des points de colle régulièrement afin qu’elle ne puisse plus bouger.

Lors de mes premières tentatives pour ce D.I.Y, je mettais de la colle tout le long de la corde, mais je me suis rendu compte que ce n’était pas nécessaire. Quelques bons points de colle à intervalles réguliers font très bien l’affaire si tu serres bien la corde quand tu l’enroules.

Normalement ce D.I.Y est assez rapide, tout va dépendre de la taille du pot que tu veux couvrir bien sûr. Pense à protéger ton plan de travail avant de commencer et fais attention en appliquant la colle, on peut facilement s’en mettre sur les doigts et ça complique un peu la tâche !

D.I.Y #2 : Le pot aspect terre cuite

C’est un D.I.Y assez populaire que j’ai pu voir à de nombreuses reprises ces dernières semaines sur Pinterest et Youtube. J’ai donc voulu le mettre en pratique et j’ai trouvé le rendu assez sympa, surtout que ce n’est pas très compliqué à faire.

Tu vas avoir besoin de peinture acrylique et de bicarbonate de soude. L’idée ici, c’est de venir ajouter du bicarbonate à ta peinture pour lui donner une texture granuleuse qui peut faire penser aux pots en terre cuite. Concernant les mesures, pour 3 volumes de peinture, je mettais 1 volume de bicarbonate de soude.

Tu peux faire toi-même tes propres tests et voir si tu préfères une peinture avec un grain plus ou moins gros. Ci-dessous, tu peux voir deux exemples légèrement différents. Le pot jaune où j’ai ajouté plus de bicarbonate dans la peinture, et à coté, le pot vert où j’ai respecté les 3 volumes de peinture pour 1 volume de bicarbonate.

Tu remarqueras d’ailleurs que sur le pot vert, j’ai combiné corde en jute et peinture avec bicarbonate, je suis plutôt satisfait de ce que ça donne. Sinon, pour les détails plus pratiques, plusieurs couches seront sûrement nécessaires afin que la peinture soit totalement opaque et homogène. Pour ces deux pots, je crois que j’ai appliqué deux ou trois couches pour avoir ce rendu.

D.I.Y #3 : Le pot suspendu à l’aide d’un macramé

Pour ce D.I.Y, tu vas pouvoir reprendre ta corde de jute. Le mot macramé peut faire peur, mais en fait, ce n’est pas si compliqué que ça (pas celui dont je vais te parler aujourd’hui en tout cas). Ici, c’est simplement l’affaire de quelques nœuds tout bêtes. Pour ce D.I.Y, j’ai tout simplement suivi les instructions de cette vidéo, bien qu’elle soit assez rapide et qu’elle soit en anglais, je trouve qu’on arrive à bien cerner les gestes à faire. Même si je ne vais pas t’expliquer en détails comment tisser le macramé (je pense que grâce à la vidéo, tu comprendras bien mieux que par mes explications), tu peux retrouver ci-dessous un condensé en photos des différentes étapes du tissage.

Pour créer ce macramé, je pense que ça m’a pris environ 45 / 50 minutes. Franchement, ça se fait plutôt bien et ça ne demande pas une concentration extrême. Pendant que je faisais ce macramé, j’écoutais de la musique, mais j’aurais très bien pu regarder une série ou un film, ça aurait très bien fait l’affaire aussi. Au final, l’activité est même plutôt reposante et le rendu est au rendez-vous !

Je te propose donc deux utilisations différentes du macramé : tu peux tout d’abord t’en servir pour suspendre un pot avec par exemple une plante à l’intérieur. La deuxième option, c’est de s’en servir pour suspendre un pot contenant une bougie et ainsi créer une sorte de lanterne. Pour cette deuxième option, plusieurs choses sont à prendre en compte afin que ce ne soit pas dangereux. Tout d’abord, tu dois veiller à ce que ta lanterne soit bien fixée de telle sorte à ce qu’elle ne puisse pas tomber. Ensuite, même si ce n’est pas le cas sur ma photo, je pense qu’il conviendrait plutôt d’utiliser des bougies chauffe-plats afin que la flamme soit la plus éloignée possible des fils par lesquels ton macramé va être attaché. Normalement, si tu respectes ces indications, tout devrait bien se passer. Néanmoins, on est jamais trop prudents et comme tu dois déjà le savoir, il ne faut jamais laisser une bougie sans surveillance 😉

Voilà, c’est tout pour cet article ! J’espère que j’aurais pu t’inspirer et si jamais c’est le cas, j’ai hâte de voir tes créations, n’hésite pas à m’envoyer des photos de celles-ci.

À bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *