D.I.Y

D.I.Y, Dreamcatcher avec un napperon

Bonjour bonjour,

On se retrouve aujourd’hui pour le premier D.I.Y de mon blog, youpi ! J’ai décidé de te montrer comment réaliser un dreamcatcher / attrape-rêves avec un napperon. J’ai déjà pu voir ce D.I.Y à plusieurs reprises sur Pinterest et aussi plus récemment sur la chaine youtube So Andy (cette vidéo précisément). Même si je n’invente donc rien et que ce D.I.Y n’est pas totalement inédit, j’ai quand même envie de le reproduire et de te montrer les différentes étapes à suivre pour le réaliser à ma façon. Le D.I.Y va pour l’instant être expliqué via des photos, mais je prévois de réaliser une vidéo explicative d’ici peu, reste à l’affut ! (format IGTV probablement).

On va donc rentrer sans plus tarder dans le vif du sujet avec les différentes choses dont tu vas avoir besoin afin de réaliser ce D.I.Y :

1 : Tu vas avoir besoin d’un cercle qui va servir de base à ton attrape-rêves. C’est peut-être la chose la plus difficile à trouver, que ce soit dans tes placards, ou même dans les commerces autour de chez toi. Bien sûr, si tu en as la possibilité, je t’encourage à réutiliser des éléments que tu as déjà chez toi afin de confectionner ce cercle. On pourrait très bien imaginer réaliser ce cercle avec des branches souples, ou même en réutilisant le cerceau d’un vieil abat-jour (cette deuxième option est souvent privilégiée dans de nombreux D.I.Y). Sinon, si tu n’as pas ce qu’il faut pour confectionner ce cercle ou que tu ne veux pas trop te casser la tête, tu peux toujours aller voir si il y en a en vente dans une boutique de loisirs créatifs près de chez toi. Si là-bas non plus tu ne trouves pas ton bonheur, voici le lien de la petite boutique sur laquelle j’ai pu commander mes cercles : https://www.les-loisirs-creatifs.com/cercle-d-abat-jour/134-cercle-nu-d-abat-jour.html?search_query=cercle&results=9. Il faut compter 0.95€ pour le plus petit diamètre (5cm) et 3.60€ pour le plus grand (50cm).

2 : Il va te falloir des pelotes de laine. J’ai choisi de prendre deux pelotes pour avoir deux couleurs différentes, mais libre à toi de n’en prendre qu’une seule ou au contraire d’en prendre plus. En termes de quantité, une demie pelote peut largement suffire d’ailleurs, tout va dépendre de la taille de ton cercle et de l’épaisseur de laine que tu veux enrouler autour de celui-ci.

3 : Il va aussi te falloir de la décoration afin de personnaliser et embellir ta création. Ici tu peux vraiment utiliser énormément de choses, tout dépend de tes goûts et de ce que tu peux trouver chez toi / autour de chez toi. Moi pour te donner un exemple, j’ai utilisé des plumes, des perles et des bouts de bois flottés. À toi de laisser libre court à ta créativité.

4 : La pièce centrale du D.I.Y, les napperons. Une pièce centrale, mais pas si compliquée à dénicher. Oui oui, tu peux confectionner toi-même ton napperon si tu es motivé(e) et si tu es un(e) as du crochet. Sinon, pour mettre la main sur tes napperons, tu peux demander à ton entourage, mais tu peux aussi les chiner dans des brocantes ou même sur Vinted. Si tu ne souhaites pas réaliser toi même tes napperons, la seconde main est à privilégier à 200% selon moi : les napperons sont très simples à trouver et peu couteux. J’ai trouvé mes napperons sur Vinted et pour te donner une idée du prix, j’ai payé 4.50€ pour 7 napperons.

Une fois la liste des choses nécessaires complétée, on va enfin pouvoir passer au concret avec la première étape de la confection de l’attrape-rêves !

Première étape :

Cette première étape va consister à couvrir ta base en y enroulant de la laine. C’est assez simple, mais ça peut être un peu long en fonction de la taille de ton cercle et de l’épaisseur de ta laine. Généralement, si tu enroules la laine en serrant bien, une seule couche suffira largement à bien couvrir ton cercle. Si tu veux aller plus vite dans cette étape, je peux te conseiller de prendre une laine assez épaisse, ça te facilitera la tâche. Normalement, une fois couvert, ton cercle devrait plus ou moins ressembler au cercle sur la seconde photo juste ci-dessous. Après avoir couvert ton cercle, tu as la possibilité d’enrouler un fil supplémentaire autour de celui-ci, ça peut donner quelque chose de sympathique, à toi de faire comme tu le sens. Je te conseille aussi de faire tous tes noeuds au même endroit, ce sera plus simple à camoufler par la suite.

Deuxième étape : La deuxième étape va dans un premier temps consister à placer ton napperon au centre de ton cercle. Une fois ton napperon placé bien au centre, tu vas pouvoir commencer à l’attacher. Tu vas tout d’abord faire un noeud autour de ton cercle et commencer à passer ton fil dans les trous de ton napperon. Une fois ton fil fixé et passé dans les premiers trous de ton napperon, tu vas pouvoir le passer au dessus et en dessous des bords de ton cercle. Tu dois veiller à t’adapter à la taille et à la forme de ton napperon afin de savoir à quel intervalle passer ton fil de telle sorte à ce que ton napperon soit bien tendu.

Une fois le fil passé, le plus dur est fait. C’est possible que le fil soit un peu lâche donc il peut être nécessaire de le retendre un peu en tirant délicatement sur chacune des  » branches  » qui ont été formées. Le fil n’a pas nécessairement besoin d’être extrêmement tendu pour que le rendu soit joli, il suffit qu’il soit un minimum ferme afin qu’il puisse soutenir le poids du napperon une fois ton attrape-rêves suspendu. Après avoir resserré le fil, tu vas pouvoir venir faire le noeud final en faisant un noeud au même endroit où tu as noué initialement le fil. De cette manière, la dernière  » branche  » devrait se former et terminer cette étape.

Troisième et dernière étape : la décoration. Cette étape va vraiment dépendre de ta créativité et des éléments que tu as pu rassembler pour embellir ton attrape-rêves. Comme je le disais plus haut, tu peux utiliser des plumes, des perles, des bouts de bois, des rubans et bien d’autres choses… C’est ce qui va vraiment venir « finir » ta création, la compléter et la rendre unique. Lors de cette étape, tu peux aussi venir camoufler tous les noeuds que tu as pu faire en enroulant par exemple de la laine autour de ceux-ci. Il ne te reste reste donc plus qu’à attacher un lien au sommet de ton attrape-rêves pour pouvoir l’accrocher et voilà, c’est terminé ! Je t’ai mis deux exemples d’attrape-rêves que j’ai pu réaliser ci-dessous. Sur ces attrape-rêves, j’ai simplement décidé de faire pendre des perles, plumes et bouts de bois en bas de mon cercle, mais j’aurais également pu venir accrocher des petites perles directement sur mon napperon.

J’espère avoir été assez clair et compréhensif dans mes explications et mes photos pour ce premier D.I.Y. N’hésite surtout pas à me donner ton avis sur celui-ci pour que je puisse faire mieux et corriger ce qui n’était pas au top pour la prochaine fois. En tout cas j’espère avoir pu t’inspirer et te donner envie de créer toi aussi ton attrape-rêves, j’ai hâte de voir tes créations !

Bonus ! Petit point histoire

Aujourd’hui l’attrape-rêves ou aussi appelé dreamcatcher est devenu un objet de décoration très populaire et démocratisé, mais est-ce que tu connais vraiment ses origines et sa signification de base ?

D’après les différentes informations que j’ai pu recueillir, cet objet serait lié aux peuples amérindiens et plus précisément à une de leurs légendes. En effet, selon cette légende, une fois la nuit tombée, de bonnes et mauvaises ondes se répandent dans l’air. Ces peuples ont donc eu l’idée de concevoir l’attrape-rêves afin de capturer ces mauvaises ondes venant perturber leur sommeil. L’attrape-rêves serait conçu de telle sorte à ce que ces fameuses ondes, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, soient capturées dans sa toile. Une fois capturées, les bonnes ondes seraient capables de s’échapper de la toile en s’évadant par les plumes accrochées en bas de l’attrape-rêves. En revanche, de leur côté, les mauvaises ondes seraient incapables de s’échapper et resteraient bloquées dans la toile. Ainsi bloquées dans la toile, ces mauvaises ondes seraient détruites au petit matin par les premiers rayons du soleil.

Je trouvais ça intéressant de te partager ce petit point historique, je trouve que ça rajoute de l’intérêt à cet objet qui est déjà très joli esthétiquement.

C’est tout pour moi pour cette fois. À très bientôt ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *